Veut-on vraiment un État religieusement neutre?

Leave a comment

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Les problèmes avec les approches actuelles

Ici au Québec, la question des accommodements raisonnables est responsable d’un tumultueux débat entre les tenants d’une laïcité « républicaine », tels que les péquistes Bernard Drainville et Jean-François Lisée, qui veulent un éventail très restreint d’accommodements liés aux croyances et pratiques de nature religieuse, et les tenants d’une laïcité « ouverte », comme Gérard Bouchard et Charles Taylor pour qui il faut en admettre un éventail plus large. Si les deux groupes s’entendent sur les principes de la séparation entre l’Église et l’État et la neutralité religieuse de ce dernier, ils sont en désaccord sur la façon de les interpréter.

C’était à prévoir, puisque les deux approches découlent des traditions de la pensée politique de deux pays différents, française dans le premier cas et américaine dans le second. … Continue reading